Borinage

Ces dernières années, les entrainements se sont multipliés. 

Le défi est insolite mais il n’est pas pour autant pris à la légère ! Ces samedi 6 et dimanche 7 avril, le collectif Tous en Scène organisera le plus long marathon de claquettes au monde. Durant 24 heures au moins, les cinq participants tenteront de maintenir le rythme et de ne pas succomber à la fatigue pour atteindre l’objectif.

« En réalité, cela fait quatre ans que l’on prépare ce défi. Nous avons commencé par 8 heures ininterrompue de claquettes au profit du Relais pour la vie », explique Nicolas Dupont, secrétaire de l’asbl, danseur et chorégraphe. « Nous pensions que c’était quelque chose d’unique au monde et avons donc tenté de le faire homologuer. Mais les records sont inscrits par catégorie, à savoir la danse donc cela n’a pas été possible. »

Il n’en fallait pas plus pour que l’idée soit lancée. « Il a deux ans, nous avons réitéré l’expérience pour le Télévie. Nous avons dansé durant 12 heures. Nous étions vraiment mieux préparés. C’est là que nous avons décidé de passer la barre des 24 heures non-stop. Depuis, nous multiplions les entrainements. »

À quelques jours de la tentative de record, l’excitation monte. « Nous sommes super motivés, plus encore parce que c’est une bonne cause (l’aide à la recherche contre le cancer, NdlR). Mais nous recherchons encore des témoins indépendants qui attesteront de la réussite de notre record : des policiers, des avocats, des comptables, des politiciens,… Ils devront être présents au moins deux heures pour un maximum de quatre heures, reconductible après une pause de quatre heures. »

Bref, il faudrait une vingtaine de personnes. « Nous pouvons compter sur une douzaine de personnes jusqu’ici mais mieux vaut trop que pas assez. Il suffit que l’une d’elle ait un désistement pour compromettre l’homologation du record… » Et d’ajouter : « nous ne gagnons rien à entrer dans le Guinness book mais nous avons à cœur de faire quelque chose pour aider la recherche. »

Tout au long du week-end, des activités seront proposées au public : karaoké et blind-test, ateliers créatifs et tournois,… « Nous espérons avoir beaucoup de soutien, plus encore la nuit car c’est clairement à ce moment-là que nous en aurons le plus besoin. Durant la nuit, les heures comptent presque double ! » Le défi sera tenté au sein de la Halle aux Grains, à Givry dès 11 heures. Une fois terminé, vers midi dimanche, la fête se poursuivra jusqu’à 21 heures.