La commune mène un projet-pilote avec le centre de bien-être Harmoniz'et moi.

C’était une première et le succès a été à la hauteur des espérances. Ce samedi, plusieurs dizaines de duos parents-enfants ont participé aux ateliers proposés par Joëlle Cordier, gérante du centre de bien-être Harmoniz’et moi. Avec le soutien de la commune de Quévy, cette dernière a mis sur pieds des sessions dédiées au massage et à la relaxation. Ce sont des élèves de première, deuxième et troisième année primaire et l’un de leurs parents qui ont profité de ce projet-pilote.

"C’était un super moment de complicité, de calme et de partage", explique Joëlle Cordier. "Nous avons eu beaucoup d’inscriptions, si bien qu’un nouvel atelier sera proposé ce samedi 14 mars. C’est un bel échange entre les parents et leurs enfants car à tour de rôle, ils apprennent à poser des gestes bienveillants. Ils sont à l’écoute de l’autre et s’inscrivent dans une forme de respect de leur partenaire. Ce qui permet de véhiculer de belles valeurs."

Pour cette logopède reconvertie dans le domaine du bien-être, le test est donc passé haut la main. "Les massages entre parents et bébé sont tout aussi chouettes mais les interactions sont forcément différentes. Je voulais donc tenter de le proposer à de jeunes enfants car ils sont capables de se concentrer et de reproduire des mouvements facilement. La commune de Quévy a tout de suite adhéré à l’idée, je me suis sentie écoutée."

Le plaisir est partagé puisque du côté du collège communal, on est prêt à resigner. "Les retours sont très positifs, on voit que les parents et les enfants sont preneurs de ce genre d’initiative", explique David Volant (MR+), premier échevin, à la manœuvre aux côtés de l’échevin de l’enseignement, Alexis Jaupart (PS). "Le moment venu, nous dresserons le bilan avec Joëlle Cordier et verrons s’il est possible d’initier d’autres projets à la rentrée de septembre."

La commune devra dès lors établir ses comptes et chiffre le coût de pareil projet. Les élèves de la quatrième à la sixième année primaire pourraient donc espérer, eux aussi, profiter des bienfaits de telles séances.