Promesse tenue ! Dans sa déclaration de politique générale, la majorité PS-MR+ de Quévy s’était engagée à travailler pour garantir davantage de sécurité sur son territoire. C’est dans ce cadre que les premières caméras fixes ont été installées à Givry et à Quévy-le-Petit. Il s’agit des premiers dispositifs puisque jusqu’ici, la commune ne disposait pas de caméras de vidéosurveillance.

"Elles sont désormais installés mais nous préférons rester discrets sur leur localisation exacte", précise Florence Lecompte (PS), bourgmestre. "Il s’agit d’un projet de longue haleine. Nous en avions déjà discuté il y a quatre ou cinq ans mais il a fallu du temps pour que cela aboutisse. PS et MR+ sont sur la même longueur d’ondes en matière de sécurité."

Bien utilisées, ces caméras de vidéosurveillance peuvent être un véritable atout pour la police. "Nous sommes conscients que leur installation divise les citoyens. Certains s’en réjouissent, d’autres manifestent leur opposition. Nous voulons les rassurer : il n’est pas question d’aller à l’encontre des libertés individuelles mais bien de prendre sur le fait des malfrats ou des inciviques, de constater des agissements suspects,… C’est un plus pour la sécurité."

Givry et Quévy-le-Petit ne sont bien sûr pas les seuls villages qui pourront profiter du dispositif. Dans les deux ans, chaque village disposera de sa propre caméra fixe. Deux caméras mobiles seront également acquises. "Elles seront surtout placées sur ce que l’on appelle des points noirs, c’est-à-dire des lieux jugés problématiques car les dépôts sauvages, par exemple, y sont très nombreux. Nous espérons pouvoir prendre sur le fait ces individus, les identifier et les poursuivre."

Les bulles à verre non protégées seront également régulièrement surveillées. Les images seront exploitées par la zone de police Mons-Quévy. L'acquisition de ces deux premières caméras fixes est en revanche bien à charge de la commune. Une enveloppe de 15 000 euros avait été dégagée pour ce faire. Chaque année jusqu'en 2024, un montant similaire sera dédié au développement du réseau.