Bonne nouvelle pour les habitants de Quévy qui n’auraient pas encore utilisé les chèques commerces offerts par les autorités communales. Leur validité est en effet prolongée jusqu’au 30 juin 2022. Ce qui laisse donc une marge de manœuvre aux consommateurs, mais également aux commerçants qui ne se seraient pas encore manifestés mais qui souhaiteraient devenir partenaire de cette action, qui vise à soutenir le commerce local et le pouvoir d’achat des citoyens.

"Nous avons voulu simplifier les choses en prolonger la validité de tous les chèques distribués", explique David Volant (MR+), premier échevin. "Tous n’ont pas été distribués en même temps et n’avaient donc pas la même date de validité. Ici, tout est clair : ils peuvent être échangés jusqu’en juin 2022." Pour l’échevin, ce changement permettra également à davantage de commerçants d’en profiter.

"Les habitants qui ont reçu leur chèque en 2020, ou au début de l’année 2021 n’ont pas forcément pu l’utiliser dans le commerce de leur choix, certains étant toujours fermés. Aujourd’hui, pratiquement tous les secteurs sont rouverts, ce qui laisse davantage de possibilités." À ce jour, une trentaine de commerçants ont adhéré à l’idée. "C’est très varié, l’on va du salon de coiffure au restaurant en passant par les salons de pédicure, les magasins d’alimentation, les friteries,…"

Dans le cadre de son plan de relance, la majorité PS-MR+ avait octroyé des chèques-commerces d’une valeur de 10 euros. Les habitants ont également pu acheter des chèques d’une valeur facile de 10 euros au prix de huit euros. Cette aide s’ajoutait à d’autres, passant par l’exonération de taxes ou l’octroi de primes aux secteurs les plus touchés, aux clubs et aux associations.

Par ailleurs, pour encourager les habitants à consommer local, la majorité proposera d’ici peu une nouvelle initiative. "On veut allier soutien à nos commerces et développement durable", poursuit David Volant. "Nous allons donc faire imprimer des sacs en coton réutilisable avec la mention « j’aime les commerces de Quévy". Chaque ménage de l’entité en recevra un, et des stocks seront mis à la disposition des commerçants qui en font la demande."