L’année 2020 aurait dû être émaillée de plusieurs événements organisés à l’initiative du collectif quévysien Tous-en-Scène. Malheureusement, la crise sanitaire est venue chambouler les plans de ce dernier, le contraignant à annuler certaines activités et à en adapter d’autres. Une situation difficile qui n’a cependant pas mis à mal la motivation des bénévoles : à ce jour, plus de 23 000 euros ont déjà pu être récoltés au profit du Télévie, et donc de la recherche contre le cancer.

C’est le 5 septembre prochain que le défi, baptisé SIX POINT SIX sera officiellement clôturé. "Il aurait dû nous permettre de réunir 36 000 euros en six mois grâce à six événements majeurs", explique Nicolas Dupont, secrétaire de l’asbl. "Tous n’ont malheureusement pas pu avoir lieu. Nous avions par exemple un événement prévu le lendemain de la mise en place du confinement. À ce moment, nous avions aussi décidé de reporter notre marathon de 36 heures de claquettes, prévu en avril, à fin août."

Mais là encore, l’équipe devra faire l’impasse. "Nous ne pensions évidemment pas que la situation évoluerait de la sorte. Faute de pouvoir nous entrainer, nous avons dû prendre la décision d’annuler le marathon. Mais pour malgré tout clôturer notre défi, nous avons pensé à organiser un souper spectacle, dans le respect des mesures sanitaires de vigueur, bien sûr." C’est grâce à cet ultime rendez-vous que le collectif espère faire grimper la cagnotte jusqu’à 25 000, voire 26 000 euros.

"La crise a mis à mal nos projets mais nous n’avons pas baissé les bras pour autant en décidant de tout annuler. C’est d’ailleurs ce qui a impressionné le comité Télévie. Nous avons par exemple adapté notre escape game pour le rendre accessible en ligne gratuitement. En fin de partie, il était proposé aux joueurs de faire un don. Certains ont versé 100 euros ! Nous avons également confectionné des masques. Vendus au prix de cinq euros, nous en avons vendu plus de 700."

Malgré ces déconvenues, le comité entend reprendre de plus belle ses activités dès que possible. "Nous réfléchissons déjà à l’année prochaine. Nous aurions peut-être envie de proposer des spectacles participatifs pour que la population puisse vraiment y prendre part." Le comité lancera également, le 26 septembre prochain, une campagne de financement participatif afin d’aménager une véritable salle de spectacle à Givry, rue du Moulin.

"Je dispose d’un hangar qui n’est absolument pas aux normes. D’important travaux doivent donc être entrepris mais il sera possible d’installer une scène de 16 mètres sur 20, avec 150 m² de loges, un espace d’accueil au public,…" Si le projet aboutit, c’est une salle d’une capacité de 300 places qui ouvrira ses portes sur le territoire de Quévy.