Borinage

La zone de police des Hauts Pays a placé deux lidars pendant la semaine du 6 au 10 mai.

On le sait, la sécurité routière est devenue le cheval de bataille de la zone de police des Hauts Pays. La petite zone, enclavée entre la frontière française et la très active police boraine en matière de sécurité routière, multiplie les actions depuis quelques mois. Outre l’installation prochaine de radars tronçons à plusieurs endroits du territoire des quatre communes qui la composent, la police des Hauts Pays poursuit sa chasse aux excès de vitesse en plaçant régulièrement un Lidar aux endroits tristement connus. C’est ainsi que la semaine du 6 au 10 mai dernier, deux lidars ont scruté les vitesses des automobilistes.

Le premier, placé sur la route de Mons à Quiévrain où la vitesse est limitée à 50 km/h, a dépassé le cap des 40.000 contrôles de vitesse, avec 34862 véhicules contrôlés, dont 514 se sont vus verbaliser, soit un peu moins d’1,5% en excès de vitesse. Avec un triste record, un inconscient ayant été flashé à 119km/h au lieu des 50. Le conducteur sera sans nul doute convoqué par le tribunal de police.

Le deuxième lidar était quant à lui installé à la rue Raimbaix, entre Angre et Angreau (Honnelles). Au total, ce sont 13.717 véhicules dont la vitesse aura été contrôlée. Le caractère bucolique des Honnelles semble apaiser les pieds lourds, puisque 114 automobilistes étaient en excès de vitesse, soit un peu moins d’un sur cent. La vitesse la plus élevée ayant été mesurée à 95km/h.

De prochains dispositifs seront très certainement déployés sur le territoire des Hauts Pays, la police rappelant que "la sécurité routière est une des priorités de notre Plan de sécurité Zonale. Nous mettons régulièrement tout en œuvre pour sensibiliser la population sous plusieurs formes, et notamment le placement de lidars, de contrôles radar et routiers."