Borinage L’AC Quiévrain qui fête son demi-siècle en 2019 s’est souvenu de son histoire.

La petite reine et Quiévrain, c’est une histoire d’amour qui fête cette année ses cinquante ans. Même un peu plus serait-on tenté d’écrire puisque la passion pour les Frontaliers pour le vélo est probablement née dans la foulée des exploits de José Samyn, assurément l’une des personnalités les plus connues de la commune, vainqueur d’une étape du Tour de France en 1967 et décédé tragiquement sur la route deux ans plus tard.

C’est justement en 1969 que le club cycliste de Quiévrain voyait le jour. "À l’origine, le club était surtout axé sur la compétition et il a été fondé en 1969 par une dizaine de passionnés du vélo", explique le président du comité Philippe Dubois. "La priorité était alors de se tourner vers les jeunes. L’organisation de courses est devenue compliquée au fil du temps mais en 1974, Serge Delepine et son épouse mettaient sur pied la section cyclotouristes."

Qui n’a cessé de se développer avec le temps, pour compter une soixantaine de membres (tous masculins) actuellement. "Nous sommes inscrits à la fois à la Fédération Belge de Cyclotourisme et à la Fédération Française, section valenciennois et Cambrésis. Nos sorties s’étalent de fin février à fin octobre. Tous les week-ends, et parfois même le samedi et le dimanche."

Les cyclos quiévrainois s’adonnent à leur passion de trois manières différentes. "On va rouler dans d’autres clubs où des allures libres sont proposées. On choisit parfois des parcours par nous-mêmes lorsqu’il n’y a rien d’organisé dans d’autres clubs. Enfin, nous proposons aussi des sorties plus lointaines comme Coxyde, la Côte d’Opale ou même l’Italie sur la Côte Adriatique."

Samedi, le club avait mis les petits plats dans les grands pour évoquer à la fois son glorieux passé mais aussi son présent. Une exposition proposait de retracer ce demi-siècle au travers de photos, de coupures de presse, de vélos ou de maillots. De quoi provoquer une belle nostalgie chez tous les anciens qui étaient invités pour l’occasion. Des anciens qui auront pu se rendre compte que la bicyclette a encore de beaux jours devant elle à Quiévrain…