Mettre en place un budget pour l’année à venir n’est jamais une tâche facile pour les administrations communales, bien au contraire. Quiévrain n’y fait pas exception. Les débats lors du conseil communal de ce jeudi 30 décembre l’ont encore une fois prouvé. Alors que Pierre Tromont, échevin des finances de Quiévrain, annonçait un budget à l’équilibre et dans les temps, les membres de l’opposition remarquaient quelques failles dans ce budget.

La première nouvelle était pourtant rassurante puisqu’aucune hausse des impôts n’est à prévoir pour l’année 2022. Une nouvelle vite relativisée par Jean-Pierre Landrain, membre de l’opposition (PS). "Les taxes avaient considérablement augmenté l’année précédente entrainant une augmentation des impôts aux personnes physiques (IPP) à 8,5 % et au précompte immobilier à 2900. Cela représente pas moins de 225 000 euros pris de la poche des Quiévrainois. Heureusement, donc, que ces impôts n’augmentent pas une seconde année consécutive", indique-t-il.

Pour permettre l’équilibre du budget, Pierre Tromont, échevin des finances de Quiévrain, évoquait un recours au crédit spécial de recette à hauteur de 163 000 euros. 208 000 euros puisés dans le fonds de réserve ordinaire y contribueront également. Des solutions qui comportent des lacunes selon Jean-Pierre Landrain. "Le collège a recours à un crédit spécial de recette de 163 000 qui reste néanmoins une recette fictive qu’il espère récupérer par des "non dépenses". Ce pari semble un peu risqué d’autant plus qu’il annonce que la dotation pour la zone de police est sous-estimée et qu’elle nécessitera donc probablement un réajustement."

Pour récupérer ces 163 000 euros au cours de l’année, le collège communal bénéficiera tout de même d’une augmentation des aides APE qui permettront de prendre en charge une moins grande partie des salaires des employés bénéficiant de ces dernières.

Une dernière bonne nouvelle a conclu les débats puisque les Titres-services ont été conservés malgré des pressions extérieures. Il y a donc à boire et à manger dans ce budget communal à l’équilibre parfait.