Le temps presse pour les autorités communales boussutoises ! D’ici la fin de cette année, le dossier de réaménagement de la place communale de Boussu devra en effet être ficelé afin que les travaux puissent commencer début d’année 2022. Si ce calendrier devait ne pas être respecté, elles devraient se passer d’un important subside de près d’un million d’euros… Soit la moitié de l’enveloppe nécessaire à la concrétisation du projet.

Un risque que le collège n’a évidemment pas souhaité prendre. Ce lundi soir, le conseil communal était amené à voter l’avis de marché (conditions et mode de passation dudit marché), ce qui a été fait, non sans discussion, le groupe Echo estimant que toutes les informations n’étaient pas disponibles pour un vote en âme et conscience. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui plus que jamais, le collège communal souhaite avancer.

"C’est un important dossier et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre les subsides qui nous sont promis", commente Jean-Claude Debiève (PS), bourgmestre. Et pour cause : le chantier est colossal et changera irrémédiablement le visage du centre de Boussu. "Les arbres, disparates et pour la majorité en très mauvaise santé, seront abattus. D’autres seront plantés. Nous allons aussi refaire tout le revêtement, pour l’instant couvert de trous et donc dangereux pour le citoyen."

C’est en matière de mobilité que les plus gros changements sont envisagés. "Il n’y aura plus qu’une seule entrée et une seule sortie. La création d’un sens giratoire sera plus simple pour tout le monde car aujourd’hui, c’est un peu le capharnaüm. Au niveau du stationnement, des places seront supprimées. Elles seront réaménagées, en partie, le long de la rue Guérin. Nous sommes conscients que cela ne contentera pas tout le monde mais nous faisons pour un mieux."

Le bourgmestre souhaite apporter un peu de vie à cette place communale et surtout, désire l’embellir. "Nous n’avons pas envie qu’elle soit triste, grise et noire. Nous prévoyons de la couleur et l’installation d’une fontaine et de bancs. Ce ne sera pas quelque chose de sophistiqué mais cela permettra de changer un peu la configuration des lieux." Des lieux particulièrement fréquentés, puisque l’administration communale est située à deux pas de là.