Borinage

Vincent Loiseau, l’actuel bourgmestre faisant fonction depuis 2011, redevient échevin.

C’est l’une des grandes surprises de ce scrutin régional pour la circonscription de Mons. Le CDH, emmené par le ministre sortant Carlo Di Antonio a perdu son siège, au profit de la liste éponyme en région du Centre, propulsant François Desquesnnes au parlement wallon.

Une surprise ce lundi matin puisque jusque tard dans la soirée de dimanche, Carlo Di Antonio maintenait son siège. C’est finalement la règle de l’apparentement, peu connue du grand public, qui aura eu raison de la réélection de Carlo Di Antonio. “C’est effectivement une défaite, notamment dans la circonscription Mons et il faut l’assumer”, confie le Dourois.

Si certains ont remis en cause le système électoral belge suite aux retournements de situation, Carlo Di Antonio souhaite “faire preuve d’humilité”. “Il est vrai que j’ai fait un meilleur score que d’autres élus de notre circonscription, mais c’est le jeu. J’ai pu bénéficier de cela en 2009 pour être élu au détriment de Jean-Paul Procureur, je ne vais certainement pas remettre cela en cause aujourd’hui.”

La commune de Dour connaîtra dès lors un remaniement, puisque Carlo Di Antonio ne pouvait siéger dans deux exécutifs différents (ministre régional et bourgmestre). “Je reprends mon mandat de bourgmestre. Cela se fera très probablement à la mi-juillet, lorsque le gouvernement wallon sera mis en place. Jacquy Detrain, qui est actuellement échevin à Dour, redeviendra conseiller communal. C’est ce que nous avions convenu en octobre dernier.”

Quant à Vincent Loiseau, l’actuel bourgmestre faisant fonction depuis 2011, il redevient échevin. “Je connaissais les enjeux du scrutin, et c’est tout à fait normal que Carlo reprenne sa place”, confie Vincent Loiseau. “C’est évident que ce sera un grand changement pour moi, puisque je me suis engagé et impliqué dans ce rôle de bourgmestre depuis 2011. C’est d’ailleurs pour cela que je ne me suis pas présenté pour ces élections, ma priorité étant la commune de Dour. Mon retour au poste d’échevin qui est, il faut l’avouer moins prenant qu’un rôle de bourgmestre, me permettra de consacrer un peu de temps à mes proches et à ma famille, lesquels m’ont toujours soutenu.”

A noter que si les compétences scabinales seront prochainement réattribuées entre Carlo Di Antonio et Vincent Loiseau, rien n’a pour l’heure encore été décidé.