Les caméras de surveillance doivent notamment encore être installées.

On avait bon espoir qu’il rouvre ses portes à la mi-février. Il n’en sera finalement rien. Les riverains habitués à se rendre au recyparc de Wasmuël devront passer leur chemin et s’orienter vers les parcs voisins de Colfontaine, Jemappes, Baudour ou Boussu pendant quelques semaines encore. Les aménagements prévus pour garantir la sécurité du personnel du site quaregnonnais ne sont pas encore terminés.

"Nous n’avons pas encore fixé de date. Lorsque ce sera le cas, une communication sera prévue", annonce-t-on du côté de l’intercommunale Hygea. "Mais il est certain que nous ne rouvrirons pas à la mi-février." Le parc restera donc fermé et ne devrait être à nouveau accessible que dans le courant du mois de mars. En début, en milieu ou en fin de mois ? Impossible de répondre à cette question à ce stade.

Les caméras destinées à rendre le site plus sûr n’ont pas encore pu être installées. Elles sont pourtant jugées indispensables. « Nous allons également installer des barrières supplémentaires mais la réouverture pourrait intervenir avant que ce ne soit le cas. Nous estimons en revanche que les caméras sont essentielles. » Le personnel habituellement occupé sur le site de Wasmuël a été affecté ailleurs. "Pour permettre leur retour, il faut que les conditions de sécurité soient garanties."

Une réunion avec le bourgmestre de Quaregnon, Jean-Pierre Lépine (PS) et la zone de police boraine doit encore être planifiée afin de faire le point sur la situation et d’évoquer les mesures matérielles, organisationnelles et de vigilance à prendre pour ramener la sérénité. L’intercommunale promet de faire son possible pour permettre une réouverture du parc avant le retour des beaux jours, soit au printemps, naturellement synonyme de fréquentation plus importante.

Quant à la construction d’un nouveau recycparc, sur un autre site, les discussions se poursuivent mais le projet ne sera pas concrétisé demain. "Il est possible que l’on construise ailleurs mais rien n’est fait. Notre priorité est de proposer une solution sur le court terme pour que le personnel soit à nouveau en sécurité et utiliser les subsides disponibles pour la rénovation des parcs qui font l’objet de projets."

Rappelons que le recyparc de Wasmuël avait fermé à la fin du mois de novembre à la suite de "comportements récurrents et pénalement répréhensibles de plusieurs individus." L’installation d’un système de surveillance vidéo et des modifications au niveau de l’infrastructure avaient dès lors étaient annoncées.