La sixième chambre correctionnelle du tribunal du Hainaut, division de Mons, a reporté, lundi, un dossier impliquant deux médecins de l'hôpital Epicura d'Hornu poursuivis pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. Le tribunal souhaite entendre un collège d'experts, à la suite des conclusions du médecin légiste sur les risques de mortalité.

Le 28 novembre 2015, un élève à l'institut Saint-Ferdinand à Jemappes s'est senti mal. L'adolescent de 14 ans a été emmené d'urgence à l'hôpital Epicura d'Hornu. Il y a passé une série d'examens avant d'être renvoyé chez lui. Toutefois, son état de santé s'est dégradé et il est décédé chez lui, dans la journée. Pour ses parents, parties civiles, les médecins et l'hôpital ont commis une faute en renvoyant le malade chez lui, ce que contestent les parties poursuivies. 

Lundi, le tribunal comptait procéder à l'instruction d'audience mais un médecin faisait défaut à l'audience pour raison médicale. Le tribunal a également informé les parties qu'il comptait demander un rapport d'expertise complémentaire. Le rapport d'expertise complémentaire est attendu pour une audience relais prévue le 19 septembre 2022.