Borinage La police boraine tire un bilan très positif de cette édition.

Après quatre jours de festivités, la ville de Saint-Ghislain reprend son cours normal. La plupart des forains présents sur la place Albert-Elisabeth ont par exemple déjà levé le camp ce lundi matin. L'heure est donc désormais au bilan. Notamment pour la police boraine. "De manière générale, tout s'est très bien déroulé", se réjouit Jean-Marc Delrot, chef de corps de la police boraine. "Tant en termes de mobilité qu'en termes de sécurité."

Et ce, malgré une affluence plus forte que prévue grâce à la météo favorable, notamment le jeudi qui est traditionnellement la journée phare. Durant la soirée, la police a tout de même dû procéder à 19 arrestations administratives. "Il s'agissait de petites tensions avec des gens sous influence de la boisson qui ne se maîtrisent plus correctement. Pour éviter que la situation ne s'envenime, nous préférons opérer à des arrestations administratives. Mais il n'y a eu aucune arrestation judiciaire. Pour les autres jours, tout s'est déroulé parfaitement. Aucun autre problème n'a été signalé."

Il est vrai que la police boraine était particulièrement présente jeudi soir avec plus d'une quarantaine d'hommes déployés. "L'occupation du terrain de nos équipes nous a permis de réagir rapidement", poursuit le chef de corps. "Cette année, nous pouvions aussi compter sur l'appui d'un drone pour la première fois. Ainsi que deux caméras mobiles positionnées à hauteur de la rue Grande."

De leur côté, le groupe d'intervention premiers secours (GIPS) a aussi dû intervenir à quelques reprises mais le bilan reste positif. Aucun incident grave n'a été observé hormis quelques interventions mineures telles qu'une blessure à la tête suite à une chute. "Malgré la foule et la chaleur, il n'y a eu que deux évacuations en ambulance", souligne Olivier De Clerck, président de l'asbl GIPS. 

Enfin, la police se réjouit aussi du dispositif de mobilité en place. "Les dispositions prises depuis plusieurs années sont justifiées. Les parkings de dissuasion et le système de navettes de bus sécurisent l'accès à l'intérieur de la ville de Saint-Ghislain. Et cela empêche le stationnement sauvage et améliore l'accessibilité pour les services de secours."