Borinage

Le conseil communal de ce lundi soir sera invité à élire la conseillère dans cette fonction.

Ce lundi soir, le conseil communal de Saint-Ghislain connaîtra quelques changements. Outre la prestation de serment et l’installation de Nicolas Schiettacatte (MR&Citoyens) dans ses fonctions de conseiller, la présidence de l’assemblée sera confiée non plus au bourgmestre Daniel Olivier comme c’était le cas jusqu’ici, mais à Patty Cantigneau (PS).

Le conseil sera en tout cas invité à élire cette dernière en tant que présidente d’assemblée. Anciennement présidente du logis saint-ghislainois, Patty Cantigneau s’était portée candidate au poste, comme le permet le code de la démocratie locale de Wallonie. La présidence du conseil communal permet de gérer la police des réunions, l'ouverture et la clôture des séances, la mise au vote des points de l’ordre du jour et la prestation de serment des conseillers communaux. Son rôle est à la fois préventif et répressif.

"À Saint-Ghislain, ce transfert de compétence permettra une meilleure gestion des interventions et du temps de parole des élus afin que chacun puisse s'exprimer et que le débat démocratique s'exerce avec respect de chaque conseiller", précise-t-on. "Les conseillers pourront plus efficacement contrôler le collège et le bourgmestre pourra répondre sans plus être chargé, dans le même temps, de la tenue des débats."

La conseillère communale siège au conseil depuis 2006. La majorité PS-MR&Citoyens a estimé que sa connaissance du fonctionnement du conseil et son implication dans les dossiers faisaient d’elle la candidate idéale pour assumer cette fonction. "C'est un plaisir pour moi d'être élue à ce poste afin de rendre la vie politique plus transparente mais surtout, laisser la possibilité aux conseillers communaux de faire vivre pleinement la démocratie. C'est aussi avec beaucoup d'émotion car je pense qu'il est nécessaire de mettre une touche bien plus féminine dans un monde politique trop souvent composé d'hommes", déclare la principale intéressée à quelques heures de sa possible entrée en fonction.