L'usine Yara se défend d'en être responsable.

Depuis deux jours, tard en soirée, les riverains voisins du zoning de Tertre ou installés dans les alentours aperçoivent des fumées jaunes ou brunâtres. Photos à l’appui, plusieurs d’entre eux s’en sont inquiétés et ont sollicité l’un ou l’autre renseignement sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas la première fois que ce genre de phénomène est constaté. Mais fait plus inquiétant cette fois, aucune explication n’a pu être officiellement fournie.

En effet, ni l’usine Yara, pourtant pointée du doigt, ni l’autorité administrative ni même la zone de police boraine n’ont été informés de ce dégagement de fumées colorées. "Nous pouvons dégager des fumées orangées lorsque nous rencontrons un incident de production mais cette semaine, toutes les unités fonctionnent et aucune fumée n’est visible depuis notre site", explique Michel Warzée, directeur de Yara.

Ce dernier a lui aussi pu prendre connaissance des clichés diffusés sur les réseaux sociaux. "Nous nous sommes posé la question de savoir d’où cela pouvait provenir, mais nous n’avons malheureusement pas de réponse à apporter à cette interrogation." Pas plus que les autorités communales. Seul un appel a été passé lundi matin pour signaler ce dégagement de fumées.

"Nous n’avons pas été informés d’un quelconque problème. La semaine dernière, Yara nous avait prévenus que ce phénomène était possible suite à un redémarrage, mais pas cette semaine", précise le bourgmestre, Daniel Olivier (PS), qui rappelle que les mesures de sécurité au sein de pareilles usines sont importantes et que les systèmes sont prévus pour assurer une mise en sécurité immédiate en cas de problème.

Du côté de la zone de police boraine, contactée ce mercredi, on n’a pas la moindre trace d’un potentiel signalement. Alors d’où provient cette fumée ? Impossible à dire aujourd’hui… Par le passé, elles étaient liées à l’arrêt d’une unité de production de l’usine Yara, ce qui pouvait donner lieu au dégagement d’une fumée orange non toxique… Mais pas pour autant moins impressionnante pour les riverains, naturellement inquiets pour leur santé.