Borinage

Mais la police lui est finalement retombée dessus. Il devra débourser 20 000 euros.

Pendant sept années, de 2011 à 2018, un habitant de Saint-Ghislain est passé entre les mailles du filet. Il ne payait presque aucune consommation d'énergie. Mais son stratagème vient d'être découvert et l'homme devra désormais tout rembourser en payant également une lourde amende.

L'histoire remonte à octobre 2018. Dans le cadre d’une recrudescence de vols qualifiés, de dégradations et autres délits commis sur l’entité de Saint-Ghislain et plus particulièrement dans la cité Gilmant, la police boraine a intensifié sa présence sur le terrain et multiplié les contrôles. C’est ainsi que durant cette période, le bureau d’investigation judiciaire a été amené à procéder à des devoirs dans une habitation de la cité. 

Au cours d’une visite domiciliaire, les policiers ont constaté une fraude au compteur. Ce dernier était en effet trafiqué de façon à ce que l’habitation bien que fournie en électricité ne soit pas facturée. Grâce à un « ingénieux bricolage », pratiquement aucune consommation d’énergie n’y était comptabilisée. Contactée par la police, la société ORES s’est rendue sur place afin de procéder aux vérifications d’usage, confirmer la fraude et chiffrer les arriérés et l’amende…

La facture vient d'être envoyée aux habitants de cette maison de la cité Gilmant. Elle s’élève  à environ 20 000 euros parmi lesquels il y a près de 18 000 d’énergie volée de 2011 à 2018. Le reste de ce montant constitue l’amende pour fraude et les frais techniques d’analyse du compteur.