Borinage L’échevin Jérémy Bricq a pris place dans la nacelle pour une escapade en ballon.

Il y avait déjà comme un avant-goût de Doudou à Saint-Ghislain ce jeudi. Le coup d’envoi des festivités de l’Ascension a été donné avec le traditionnel envol du ballon à gaz depuis la place Albert-Élisabeth, en face de la gare. Devant un public venu en nombre, c’est l’échevin Jérémy Bricq (PS) qui a eu l’honneur de monter à bord de la nacelle et de survoler la place sur le coup de 19 h 30.

L’envol du ballon à gaz est un événement unique en Wallonie, qui se tient depuis 1889. La coutume veut qu’une personnalité du paysage saint-ghislainois s’envole avec le ballon. Après la Siraultoise Alice on the Roof l’an dernier et Marcel Staelen, qui s’apprêtait à quitter ses fonctions de chef de corps de la zone de police boraine en 2017, c’est l’échevin de la Jeunesse et de la Culture qui a été choisi.


Et le voyage s’est déroulé sans accroc. "C’était une expérience extraordinaire" , souriait Jérémy Bricq, contacté par téléphone alors que le ballon était sur le point de toucher le sol. Depuis Saint-Ghislain, le ballon a pris de la vitesse sous un vent assez puissant pour s’envoler vers Mons, La Louvière, Charleroi puis Gembloux et Villers-la-Ville. L’échevin et le pilote de l’engin ont survolé le Hainaut et le Brabant wallon pendant près deux heures et demie avant de toucher le sol à Mellery (Villers-la-Ville).

Hormis ce décollage du ballon, les badauds ont pu découvrir la brocante et la foire aux artisans toute la journée tandis que les familles sont venues admirer en fin d’après-midi le cortège de gilles et de majorettes et danser au rythme de quelques groupes musicaux locaux. Près de 70 loges foraines se sont aussi rassemblées devant la gare pour le plaisir des petits et des grands.

La fête se poursuivra encore durant trois jours avec notamment le feu d’artifice samedi soir ainsi que le Retro Vintage Festival (véhicules anciens) et plusieurs concerts dimanche.