Les mesures prises actuellement seront réévaluées après les vacances de carnaval

Mardi soir, le Service Public de Wallonie et la Sofico fermaient à la circulation le pont de la route de Wallonie, qui enjambe le canal à hauteur de la sortie Hautrage, pour des raisons de sécurité. Un chantier qui ajoute quelques difficultés supplémentaires à une mobilité déjà particulièrement compliquée dans la Cité de l’Ourse.

Des déviations ont été mises en place, notamment sur Tertre. « À la suite de ces déviations, des camions passent à des endroits inappropriés. Pour éviter les feux de signalisation de la place Tertre, ils passent par les rues de la Fontaine, Z Caron, du Peuple,… pour rejoindre la route de Tournai. Les voiries ne sont pas appropriées pour ce type de charroi », regrette Laurent Drousie, conseiller communal (Osons !). Un avis partagé par Pascal Baurain (Osons !), qui a proposé des pistes de solutions pour plus de sécurité.

« On se retrouve effectivement avec une série de travaux qui complique la circulation : les travaux sur l’autoroute qui en poussent certains à sortir à Saint-Ghislain pour rejoindre la route de Wallonie, la fermeture de la sortie Nimy-Maisière, le pont à Hautrage,… Il est clair que les routes préconisées pour les déviations ne sont pas faites pour absorber les quelque 20000 passages quotidiens de la route de Wallonie et les 180.000 passages de l’autoroute… », concède François Roosens (MR&Citoyens), échevin de la mobilité.

Aujourd’hui malheureusement, aucune solution miracle n’existe. « Nous avons fait le point avec le SPW, avec la police. Des panneaux ont été apposés pour interdire la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes là où c’était nécessaire, des sens uniques ont été placés et la police de la route renforce sa présence pour verbaliser les comportements inadaptés. Dans un premier temps, ces mesures nous semblent être les plus adaptées. »

La situation sera malgré tout réévaluée après les congés de carnaval. « Nous ferons un premier bilan et nous verrons s’il y a lieu de prendre d’autres mesures. Nous n’écartons pas totalement les mesures proposées par Pascal Baurain mais à notre sens, elles ne sont aujourd’hui pas forcément pertinentes. Les voiries utilisées pour la déviation des poids lourds sont les seules capables de supporter de gros tonnages. » Si sur certains dossiers, majorité et opposition s’affrontent ouvertement, force est de constater que sur celui-ci, les volontés sont exactement identiques.