La seconde vague de coronavirus et les mesures sanitaires qui l'accompagnent impliquent pour tous un certain travail d'adaptation. C'est également le cas pour nos élus locaux. Plusieurs communes ont ainsi opté pour des conseils par visioconférence.

À Saint-Ghislain, le groupe d'opposition Osons! voudrait franchir le pas. "Au vu de l’ampleur que reprend la pandémie, nous invitons la majorité à prendre ses responsabilités en instaurant des téléréunions pour les séances du Conseil communal et ses commissions", annonce Pascal Baurain, chef de groupe Osons ! au conseil communal. "Pour nous, il faut également appliquer aux mandataires les consignes de télétravail du CODECO autant que possible. Nous ne devons pas nous limiter aux distanciations physiques comme prévu actuellement. Nous faisons malheureusement face à de l’immobilisme total jusqu’ici, alors que le gouvernement wallon permet tout à fait la tenue du conseil en téléréunion . Cela pourrait également permettre de rouvrir le débat communal en le diffusant à nouveau en ligne, comme nous le souhaitons, en toute transparence envers les citoyens."

Pour l'heure, la majorité s'en tient aux normes sur les rassemblements intérieurs avec les distances de rigueur. Mais il faut pouvoir assurer la publicité des conseils communaux. "Je ne vois pas trop comment nous pourrions organiser une visioconférence à 27", explique le bourgmestre Daniel Olivier. "Pour le moment, le gouvernement autorise les rassemblements intérieurs jusqu'à 40 personnes. Nous sommes donc en dessous de la jauge. Mais le conseil communal doit être accessible au public. Nous étudions donc la possibilité de réinstaurer la diffusion en ligne. Nous l'avions déjà fait par le passé. Nous avions arrêté l'expérience, car au regard de l'investissement consenti, nous avions constaté que très peu de gens suivaient la diffusion des conseils communaux. Dans le contexte actuel, et pour ne pas prendre le risque de dépasser la jauge des 40 personnes, nous pourrions donc reprendre la diffusion en ligne. Le point sera abordé en collège."

Le prochain conseil communal de Saint-Ghislain est prévu le 23 novembre. Ce qui laisse un peu de temps aux autorités pour s'organiser. Qui sait si d'ici là, la Belgique ne sera pas à nouveau complètement confinée. Mais en cas de lockdown, l'opposition ne devrait apparemment pas trop compter sur des conseils par visioconférence, comme cela se fait pourtant dans d'autres communes, avec parfois plus d'élus. "Lors du premier confinement, la Région wallonne avait octroyé plus de pouvoirs aux collèges pour nous permettre de travailler, malgré l'impossibilité de réunir le conseil communal", rappelle Daniel Olivier.