« Un manque de transparence et un manque d’ambition », c’est ce que reproche le groupe Osons! à la majorité saint-ghislainoise PS-MR&Citoyens alors que ce lundi soir, elle soumettait au vote du conseil communal l’octroi d’un montant de 25 euros à destination de tous les habitants, à dépenser dans les commerces de l’entité.

Ce coup de pouce financier sera octroyé par le biais d’une carte de débit « Ma carte ville ». Cette dernière sera par ailleurs également utilisée dans le cadre d’octroi de primes ou pour les chèques-poubelles. "25 euros, ça nous parait court", soutient Pascal Baurain pour Osons! "Personne ne crachera dessus, nous en sommes conscients, mais que faire avec 25 euros chez un commerçant ? Pour une commune comme Saint-Ghislain, on aurait pu s’attendre à plus."

Dans les rangs de l’opposition, on se questionne également sur le montant total de cette opération. "Un chiffre a été avancé en commission mais au conseil communal, personne n’a été en mesure de nous répondre. Les informations qui nous sont transmises en commission sont-elles dès lors exactes ou s’agit-il d’intox ? Devons-nous nous montrer plus prudents encore par rapport à ce qui nous est annoncé ?"

Pour Pascal Baurain, il est important de pouvoir chiffrer la mesure. "Nous ne sommes pas contre l’utilisation d’une carte mais combien tout cela coûte-il réellement lorsque l’on tient compte de sa production, de son envoi par courrier postal ? Si l’on nous demande de voter un point de l’ordre du jour, nous pouvons nous attendre à avoir toutes les informations à notre disposition. Ce qui n’était pas le cas ce lundi soir." L’opposition s’est dès lors abstenue.

Une position que déplore la majorité, qui rappelle que le marché public est en cours et qu’il faut donc attendre de pouvoir comparer les offres soumises. "Le montant total, l’opposition l’a puisqu’il a été voté lors de la modification budgétaire du mois dernier", souligne Daniel Olivier (PS). Un montant maximal de 43 000 euros est prévu. "Dans ces 43 000 euros, il y a le prix de la confection de la carte et les frais annexes. Combien elle coutera, exactement ? Personne ne peut le dire aujourd’hui."

Et le bourgmestre de poursuivre : "Cette carte ne sera pas à usage unique, elle sera donc amortie. Ce que nous retenons, nous, c’est que l’opposition n’a pas voté l’octroi de ces 25 euros par personne. Quoi que l’on fasse, ce n’est jamais suffisant. Et pourtant, nous avons fait énormément depuis le début de la crise, tant pour les citoyens que pour les commerçants, les associations et les clubs. Certaines communes, comme Boussu, ont effectivement octroyé des primes de 100 euros mais elles sont destinées aux enfants scolarisés. De notre côté, tout le monde reçoit 25 euros."

Comparaison n’est pas raison, diraient certains.