La plateforme permet à la population d'être active, notamment en proposer des idées et suggestions aux autorités communales.

Si elle est encore timidement utilisée par les citoyens, la plateforme Fluicity tend doucement à s’imposer comme véritable outil de communication et de participation citoyenne. Une volonté d’ailleurs clairement affichée par le collège communal de Saint-Ghislain, qui n’hésite plus à passer par ce canal pour sonder sa population.

C’était par exemple le cas dans le cadre d’une enquête de satisfaction concernant le projet d’enherbement du cimetière de Villerot. Plus globalement, les élus espèrent que les citoyens adopteront la démarche. Pour les y inciter, la page saint-ghislainoise vient d’ailleurs de faire peau neuve afin de proposer de nouveaux contenus participatifs, sociaux, culturels et événementiels.

"Le but est d’informer la population sur les actualités et les enjeux de la ville, et d’écouter les idées et suggestions pour améliorer le vivre ensemble", précise-t-on du côté de la ville. Ainsi, les utilisateurs auront la possibilité de retrouver des actualités liées à la vie communales, de participer à des sondages sur des événements passés ou des projets en cours ou encore de proposer des idées, par exemple pour améliorer la mobilité ou rendre la commune plus verte.

Sur base des premiers résultats, on constate que les répondants souhaiteraient avant tout retrouver sur la plateforme des projets participatifs (85%), suivi d’appels à idées (71%), des enquêtes et sondages (71%), des actualités (57%) et des articles informatifs (57%). Point de vue thématique, l’environnement et le développement durable (85%) occupent le haut du tableau, suivi à égalité parfaite (71%) par l’aménagement et la construction, les commerces et marchés, la propreté et les sports et loisirs.

À ce jour, Fluicity rassemblée 522 citoyens engagés, a enregistré 727 contributions citoyennes et a permis la concrétisation de dix idées.