Ce lundi 28 septembre, le service environnement de la police boraine et l'équipe de proximité de Saint-Ghislain sont intervenus sur la rive Gauche du Canal Nimy-Blaton. Ils y ont découvert un dépôt clandestin de taille : environ  6 tonnes et +/-45 m3 ! Le dépôt était constitué de déchets divers comme des matelas, pots de peinture ou bâches plastiques.

Vu l’ampleur de cette pollution, la police boraine a dû faire appel à un camion avec grapin de la commune pour l’enlèvement des encombrants. Le nettoyage a nécessité deux jours de travail et a impliqué à chaque fois trois ouvriers ainsi que deux agents constateurs de la Ville de Saint-Ghislain.

L’enquête de la police a permis d’identifier neuf particuliers et cinq sociétés. Ils devront s’acquitter des frais liés à l’enlèvement du dépôt, soit environ 3 000 euros. Ils encourent également des sanctions qui seront fixées par le procureur du Roi de Charleroi. Alors que les dépôts sauvages sont bien souvent transmis au fonctionnaire sanctionnateur provincial, le présent dossier est en effet traité par le Parquet en raison de ses dimensions inhabituelles.

© Police boraine

© Police boraine