La cour d'appel du Hainaut a réformé, jeudi, un jugement rendu en juillet par le tribunal correctionnel de Mons, condamnant A. E. à une peine de cinq ans de prison ferme. La cour a prononcé une peine de sept ans de prison ferme et a confirmé la mise à disposition du tribunal d'application des peines pour une durée de dix ans. 

Le quinquagénaire, qui avait déjà de lourds antécédents judiciaires, est reconnu coupable d'un viol qu'il continue à contester. Après la lecture de l'arrêt, il a répété qu'il était innocent et il a insulté la cour de "pourritures", tout en proférant des menaces à l'encontre des trois magistrates.

Le prévenu avait rencontré la victime dans les couloirs du palais de justice de Mons et leur idylle a duré quelques jours. La dame avait déposé une plainte pour coups et viol, lequel était contesté par le prévenu.

La cour a prononcé l'arrestation immédiate du prévenu. Ce dernier avait demandé à être libéré afin de soutenir son épouse, gravement malade.