Pour l'échevin des sports, pas de doute: il s'agira de l'un des plus beaux terrains de Wallonie.

C’est une excellente nouvelle pour les sportifs qui profitent du terrain de sports de Sirault. La ville de Saint-Ghislain, via la société Lesuco, a en effet commencé les travaux de réfection et de drainage du site. D’ici peu, les joueurs de football et de rugby pourront donc évoluer sur un terrain de qualité, adapté et agrandi.

"C’est un dossier qui remonte déjà à quelques années. Le terrain n’était pas de qualité, toute une partie présentait des problèmes d’eau, que ce soit de circulation, de stagnation ou encore de remontée", explique Fabrice Fourmanoit (PS), échevin des sports. "Ce terrain était initialement prévu pour le football mais assez rapidement, le rugby est venir s’y adjoindre."

Aujourd’hui, les équipes masculines et féminines de football et de rugby se partagent les infrastructures. "Nous avons déjà fait quelques améliorations, notamment au niveau de l’éclairage et des vestiaires. Travailler sur le terrain à proprement dit était important car y jouer une saison complète devenait pour ainsi dire impossible tant le terrain s’abimait."

L’entreprise chargée des travaux prévoit la pose de drains et la réfection complète de la pelouse, un aménagement du fossé périphérique et la pose d’une lisse sur le pourtour du terrain et d’un pare-ballon. Au total, ce sont 139 221 euros (75% de subsides proviennent de la Région wallonne) qui sont investis au bénéfice des sportifs.

En attendant la fin des travaux, les clubs ont trouvé d’autres alternatives. "Ils s’arrangent pour déplacer un maximum de matches à l’extérieur et pour les entrainements, un accueil temporaire a pu être organisé sur d’autres terrains." Difficile de donner un timing précis, d’autant plus que les importantes intempéries de ces derniers jours ne facilitent pas la tâche, mais l’ensemencement du terrain ne devrait plus tarder.

"De mon côté, je tiens vraiment à saluer l’état d’esprit des clubs qui jouent à Sirault. Je prône depuis longtemps la multidisciplinarité et il faut bien constater que tout se passe très bien au niveau de ces clubs. Les résultats sont bons, la formation aussi,… C’est un vrai plus pour notre ville d’avoir ces disciplines sur l’entité." Il était donc logique de permettre leur développement dans des conditions optimales.