Borinage

C’est cette semaine que les 20 000 panneaux devraient être livrés.

C’est l’un des plus grands parcs photovoltaïques de Wallonie qui est en passe d’être construit à Tertre par la société Gallée Energy 1. Le terrain, qui a en son temps accueilli des terrains de football, a été nettoyé. Dans le courant de cette semaine, ce ne sont pas moins de 20 000 panneaux qui pourront être livrés et installés. Si tout se passe bien, le raccordement au réseau sera opérationnel au 31 octobre prochain.

“C’est effectivement toujours notre objectif, rien n’a changé”, confirme Edouard Gallée, à l’initiative. C’est sur un terrain privé et inoccupé, que l’homme d’affaires et promoteur immobilier a décidé de développer cet ambitieux projet. “La plupart des gens investissent dans les panneaux pour économiser sur leur propre consommation et pour produire leur énergie verte. Nous, nous installons ces panneaux pour la livrer sur le réseau, à l’image de ce qui se fait avec les éoliennes.”

Le risque financier n’est cependant pas le même. “Les subsides pour les éoliennes sont au moins quatre fois plus élevés. Pour nous, c’est donc un challenge économique de parvenir à ce que ce projet tienne la route. Le rendement sera faible mais les banques ont accepté de nous suivre car l’investissement est sain. Le risque est pour ainsi dire inexistant : il y aura toujours quelqu’un pour acheter de l’énergie. À moins qu’une météorite ne s’écrase sur le champ,…”

Bien connu pour ses investissements dans la région, Edouard Gallée souhaitait simplement mettre sa pierre à l’édifice. “À l’échelle wallonne, à l’échelle locale, nous allons produire notre énergie verte. Je le fais aujourd’hui car il a fallu développer le projet. Mais c’est hier qu’il aurait fallu le faire ! Penser différemment et investir dans l’énergie renouvelable est un enjeu crucial pour demain.”

L’homme porte d’ailleurs un regard assez critique sur les politiques actuelles. “Je suis le petit gars de Tertre qui a décidé de créer son champ de panneaux photovoltaïque. En Flandre, ils vont construire le plus gros parc belge : il fera plus de 16 fois la taille du mien. C’est possible parce que la province, la commune soutiennent l’initiative. En Wallonie, nous sommes à la traîne. Plus globalement, la Belgique n’est nulle part dans ce domaine. L’aide de l’état devrait être plus importante, d’autant plus que beaucoup préfèrent avoir des panneaux qu’une éolienne à deux pas de chez eux.”

Le parc devrait permettre la production de 6300 MWh d’électricité verte par an et ainsi couvrir la consommation d’environ 2 000 ménages.