L'entreprise a entrepris des investigations plus poussées afin de résoudre le mystère...

Dans nos colonnes ce jeudi, nous évoquions le dégagement de fumées orangées voire brunâtres au niveau du zoning de Tertre, constatées par plusieurs riverains principalement en soirée. Photos à l’appui, plusieurs d’entre eux s’étaient inquiétés et avaient cherché des réponses. Malheureusement, obtenir une information officielle n’avait pas été possible : ni l’autorité administrative, ni la zone de police boraine n’avaient été informées.

L’entreprise Yara, pointée du doigt par beaucoup puisque ce phénomène avait déjà pu être constaté en son sein auparavant, avait de son côté confirmé qu’elle n’était pas responsable. Changement de discours ce vendredi, puisque l’entreprise annonce que le problème est bien lié au fonctionnement de l’activité.

"Suite aux articles et photos parus dans la presse concernant les émissions de fumées les 22 et 23 juillet, nous avons mené des investigations poussées. Toutes nos installations étaient en fonctionnement normal, certes affectées par les températures extérieures élevées, mais sans rejets anormaux", explique Michel Warzee, directeur. "Néanmoins, nous avons constaté un panache de vapeur plus important qu’habituellement, sortant d’une cheminée de notre unité de granulation d’engrais environ aux mêmes moments que les photos prises."

Selon le directeur, ce panache serait le résultat "du lavage de l’air sortant des unités de production d’engrais et ne comporte que des vapeurs d’eau." Il serait cependant plus visible dû à un fonctionnement particulier lié aux températures extérieures. Le mystère est donc résolu, même si l’inquiétude des riverains quant à l’impact de pareils dégagements sur leur santé ne sera pas forcément éteinte.

Ces dernières années en effet, le débat autour de l’activité même de l’entreprise, à quelques pas seulement de nombreuses habitations, est régulièrement relancé. À plusieurs reprises, la mise en sécurité des installations avait provoqué le dégagement d’épaisses fumées orange ou encore des bruits sourds sur le site mais perceptibles par les riverains. De son côté, Yara promet de communiquer activement et en toute transparence sur ses activités. Une rencontre entre la nouvelle direction et le bourgmestre de Saint-Ghislain, Daniel Olivier (PS) doit d’ailleurs bientôt avoir lieu.