Une véritable scène de pugilat s'est produite mercredi soir en pleine rencontre de foot en salle au centre sportif d'Elouges (Dour). Alors que deux clubs de l’Amicale élougeoise de foot en salle (asbl organisant le championnat) s'affrontaient sur le terrain, une trentaine de jeunes individus se sont introduits dans la salle de sport, ont révélé nos confrères de La Province. Porteurs de capuches et cagoulés, ils étaient équipés d'armes diverses (batte de baseball, chaîne, coup de poing américain, bâton, etc.).

Une fois pénétré dans la salle, le groupe s'en est directement pris aux joueurs ainsi qu'à certains spectateurs présents sur place. Plusieurs personnes ont été rouées de coups. Selon la police des Hauts-Pays, intervenue sur place, une dizaine de blessés légers sont à déplorer. Dont certains ont dû recevoir des soins médicaux à des degrés divers. Trois joueurs seraient d'ailleurs touchés plus sévèrement.

"Ce qui s'est passé mercredi soir est extrêmement grave"

Ces jeunes pourraient venir du village voisin d'Hornu, estime la police. Il pourrait s'agir de représailles suite à un différend entre des membres de la RC Jeunesse, club local, et des jeunes hornutois, qui a éclaté quelques jours plus tôt. Aucune interpellation n'a en tout cas eu lieu jusqu'à présent mais l'enquête poursuit son cours.

Suite à ces incidents, l'accès à la salle d'Elouges est interdit aux clubs de l'Amicale élougeoise pour une période de 60 jours. "J'ai décidé, en accord avec la police, de ne plus permettre l'accès aux clubs concernés par ce championnat et ce pendant minimum deux mois", commente le bourgmestre Carlo Di Antonio. "Ce qui s'est passé mercredi soir est extrêmement grave. Le rapport que j'ai de la situation impose que des mesures radicales soient prises. Se battre la nuit dans un Centre Sportif ce n'est pas du sport. C'est inadmissible."

Par ailleurs, afin d'éclaircir la situation et d'éviter d'autres incidents potentiels sur Elouges ou d'autres salles, le comité organisateur a décidé de suspendre le championnat dès ce 1er octobre pour une durée de 15 jours. Soit jusqu'au 16 octobre inclus.

> L'échevin des sports réagit : "Ce ne sont pas des jeunes de Dour"