Si le sentiment d’impuissance face à la souffrance du peuple ukrainien domine toujours, la solidarité commence à s’organiser dans la région de Mons-Borinage. Plusieurs appels ont été lancés afin de recueillir des dons matériels, et plus spécifiquement encore des médicaments et des denrées alimentaires. Leur transport jusqu’aux frontières de l’Ukraine ne sera pas simple mais les citoyens y croient.

Du côté de la communauté ukrainienne de Wasmes, dans la commune de Colfontaine, les bénévoles redoublent d’efforts pour permettre une intervention aussi rapide que possible. "Les besoins en médicaments sont très importants mais nous collectons également les boites de conserve", explique  Oleg Spodar. "Un véhicule chargé de médicaments prendra la route ce mercredi en direction de la Pologne."

Ce sont près de 3400 kilomètres aller-retour qui devront être parcourus. Les besoins en carburant sont donc colossaux. Un appel aux dons est lancé afin de couvrir ces frais. "Nous espérons en faire partir d’autres dans les prochains jours mais tout cela se fera en fonction des moyens disponibles", précise encore le bénévole, heureusement bien entouré. "Organiser tout cela dans la précipitation n’est pas simple mais nous travaillons pour que cela soit possible."

Les besoins sont les suivants : des bandages et compresses, des garrots tourniquets, des produits capables de stopper les hémorragies de type Celox, des produits désinfectants, des tampons coton, des pansements, des couvertures de survie et des seringues, des solutions physiologiques, des antibiotiques à large spectre. Les dons peuvent être déposés chaque jour, jusqu’à 18 heures (et exceptionnellement plus tard) au numéro 71 bis, rue du Berchon à Colfontaine.