Le collège espère inciter la population à penser à la voiture électrique.

En février dernier, Jurbise devenait la quatrième commune wallonne à collaborer avec ORES en installant une borne de rechargement pour véhicules électriques en voie publique. Ce samedi, c’était au tour de Frameries de s’associer au gestionnaire de réseau et d’inaugurer la sienne, non sans une certaine fierté.

"La mise en place de cette borne, même si certains diront, à tort ou à raison, l’avenir nous le dira, qu’elle revêt un caractère plutôt symbolique, est une étape au niveau des efforts à consentir pour développer ce mode de propulsion alternatif", a souligné Pol Bouvier, échevin de la mobilité et de l’énergie. "C’est à chacun d’entre nous de prendre en main notre avenir pour notre bien-être et celui des générations futures".

En installant cette borne de rechargement, Frameries pose sans aucun doute un geste fort tant les avantages d’une mobilité électrique sont nombreux. Les émissions de particules fines et de production de CO2 sont éliminées, les pièces mécaniques s’usent moins rapidement et surtout, l’argument financier est de taille : pour une demi-heure de rechargement, il faudra débourser un euro.

Bien qu’à la traîne en la matière, nos communes s’intéressent progressivement à cette solution verte. "Nous comptons une trentaine de voitures électriques dans les régions de Mons et de La Louvière. C’est très peu mais si l’on ne fait rien, nous n’arriverons à rien. Je pense que dans une agglomération urbaine, il est important de mettre en place un système permettant de promouvoir ce mode de déplacement".

Bien située, comme c’était le cas à la rue des Alliés, la borne de rechargement peut également avoir un impact positif sur l’économie des centres-villes. "L’intérêt n’est pas d’installer cela en zone rurale ou en périphérie, cela n’aurait pas d’intérêt. Il faut un centre-ville pour que les automobilistes puissent faire leurs courses, aller au restaurant,… Notre volonté est de développer d’une part le système de mobilité durable, et d’autre part de l’intégrer dans un centre-ville tel que le nôtre".

Notons enfin que l’inauguration de la borne devait être suivie de l’envol d’une montgolfière ORES mais la météo étant capricieuse, le décollage a été annulé et reporté à une date ultérieure.