Les sept élus libéraux sortants le rejoignent. Objectif ? Casser la majorité absolue du PS.

Pour souffler la première bougie de l’éviction du MR de la majorité montoise, le chef de file, Georges-Louis Bouchez a décidé d’annoncer à la presse la constitution d’une nouvelle liste électorale pour les communales de 2018. Exit l’étiquette du Mouvement Réformateur, c’est une liste indépendante et pluraliste qu’il entend mener.

“Nous en avons assez de la politique de prestige, nous faisons appel au rassemblement des citoyens autour d’un projet commun, nous sommes bien au-delà Nous voulons que les gens qui croient en Mons s’engagent avec nous, sans les obliger à adhérer au Mouvement Réformateur,” précisait-t-il en conférence de presse.

Des candidats de la société civile et même quelques candidats des autres formations politiques sont donc appelés… au “rassemblement”. Parmi ceux-ci, Bouchez peut déjà compter sur les sept élus MR sortants pour constituer ladite liste montoise. Le site internet Mons2018 sera en ligne le 1er mai. Quant au nom de cette liste, il ne sera dévoilé que le 14 octobre 2017.