Ces derniers mois se sont avérés compliqués pour certains habitants du quartier de l’Alliance et ses alentours, à Boussu. En effet, de nombreux riverains se sont plaints de la prolifération de rats, contre lesquels jusqu’ici, aucune solution ne semble avoir fonctionné. L’utilisation des moyens traditionnels, y compris le placement de poison, s’est soldée par un échec. C’est donc finalement par une dératisation complète qu’il faudra passer.

L’entreprise APC PEST CONTROL a été désignée par marché public. Mais à ce stade, impossible de préciser quelle forme prendra cette opération de dératisation. "Une réunion sera organisée ce lundi avec un responsable du service travaux et un responsable du service environnement, afin de voir ce qu’il y a lieu de prévoir dans le cadre de ce marché", précise Alexandre Célestri, directeur général f.f. de Boussu.

Dans l’immédiat, les citoyens sont toujours invités à prendre contact avec l’administration afin que de la mort-aux-rats puisse être mise à leur disposition. "Elle est fournie gratuitement sur simple demande", précise le bourgmestre, Jean-Claude Debiève. "La prolifération des rats peut être un fléau à certaines périodes de l’année et est encouragée par les dépôts sauvages et la présence de sacs-poubelle. C’est pour cette raison que des campagnes de dératisation sont menées."

Sur les réseaux sociaux notamment, plusieurs riverains ont exprimé leurs craintes de voir la situation empirer. "Les pièges ne fonctionnent pas, si ce n'est un pauvre oiseau qui s'est fait prendre… Je les ai donc ôtés", explique un riverain. Comme d’autres, ce dernier a essayé d’en venir à bout par ses propres moyens, sans succès. "J’ai déjà tout essayé mais rien n’y fait, pas même les granulés de mort-aux-rats", ajoute encore une citoyenne.

Désemparés face à la présence de ces rats dans leur quartier et leur jardin, les habitants du quartier de l’Alliance espèrent que la commune sera en mesure d’apporter une solution concrète… Et radicale.