Le sujet a déjà fait couler beaucoup d’encre mais force est de constater qu’il fait l’unanimité contre lui : à Boussu, le conseil communal vient en effet de se prononcer contre le déploiement du réseau 5G sur son territoire. Plusieurs motions avaient été déposées en ce sens par les groupes politiques du conseil. Preuve que le consensus est possible sur des sujets pourtant polémiques.

La motion a été adoptée à l’unanimité (22 voix). Le conseil communal de Boussu s’est ainsi engagé à demander à la Région wallonne de poursuivre, via son groupe d’experts, l’évaluation de l’ensemble des effets de la 5G au niveau de la santé publique, de l’environnement, de l’efficience économique, de la sécurité des données et du respect de la vie privée, en plus d’assurer un débat démocratique avec la population.

Pour ce faire, le conseil réclame qu’un débat puisse être organisé au niveau communal afin que les habitants puissent s’informer et exprimer leur point de vue par rapport au déploiement éventuel de cette nouvelle technologie aux enjeux sanitaires, environnementaux, énergétiques, urbanistiques, sécuritaires ou encore sociétaux.

Par son vote, le conseil s’est enfin engagé à s’opposer au nom du principe de précaution, et dans l’état actuel de la situation, au déploiement de la 5G sur le territoire et a demandé au collège "d’exercer toutes voies de recours qui s’offrent à lui dans le cas où un opérateur devait prendre l’initiative de tenter de déployer la 5G sur le territoire de la commune."

Les conseillers des différents groupements politiques se sont félicités de cette décision collecte et semblent donc prêts à s’unir pour s’opposer au déploiement du réseau. Réseau qui suscite des inquiétudes donc et qui a déjà fait parler de lui, notamment pendant la période de confinement, lorsque l’opérateur Proximus avait annoncé le déploiement d’une "5G light" dans 30 communes belges, dont certaines wallonnes, au 1er avril dernier.