En état de récidive, le prévenu avait demandé une peine de probation autonome ou une peine de travail

La cour d’appel du Hainaut a condamné mardi Franck D. à une peine de quatre ans de prison ferme pour infraction à la loi sur les stupéfiants. Cet homme originaire de Flandre avait cultivé plus de 1.000 plants de cannabis à Evere, Braine-le-Comte et Cornil.

En état de récidive, le prévenu avait demandé une peine de probation autonome ou une peine de travail, deux mesures de faveur qui, selon la Cour, ne sont pas de nature à sanctionner la gravité des faits. Pour la Cour, seule une peine sévère peut faire comprendre à Franck D. la portée de ses actes et en particulier la dangerosité pour la santé publique de cultiver du cannabis.

L’homme était en aveux pour la plantation d’Evere qu’il appelait "son petit jardin". Ce dernier servait à alimenter en boutures un client anversois. Par contre, devant le tribunal correctionnel de Mons, il avait nié son implication dans les deux autres plantations, bien qu’il avait acquis le matériel servant à la culture. En appel, il s’était désisté de l’appel sur la culpabilité.

Lors d’une perquisition, les policiers avaient saisi plus de mille boutures, 175 plants utilisés pour fournir les boutures et 370 grammes d’herbe. Ils avaient également mis la main sur une somme de 16.000 euros, qui a été confisquée.