Lanterne rouge, avec Ransart et Fontaine, la RUE Estinnes était, depuis dimanche soir, orpheline de son coach, Christian Decat.

Celui-ci a effectivement remis sa démission à la direction estinnoise après la nouvelle défaite contre Tertre-Hautrage. Une démission acceptée par le comité. “Nous devons d’abord remercier Christian”, commence Baudouin Dufrane, du comité. “Il nous a menés en P1, une division que nous rêvions d’atteindre un jour et ce, même avant la fusion d’Estinnes et de Haulchin.” À la rue Potier, Decat avait pourtant tout le soutien du club malgré le très pauvre bilan de 9 points sur 45. Une décision qui a donc surpris ses dirigeants.

“On ne devient pas mauvais en quatre mois. Il ne se sentait plus capable de rebooster l’équipe, de la dynamiser. Les troupes sont touchées. Nous avons du talent, mais les joueurs ne se surpassent pas de la première à la dernière minute. Christian pense qu’il ne peut pas trouver la solution. Il préfère donc se retirer pour qu’un électrochoc se produise.”

La RUUE n'a pas traîné après la démission de Christian Decat en choisissant Michael Paci comme successeur. Il prendra ses fonctions après le prochain match, contre l'Entente binchoise, le club qui l'avait mis dehors il y a quelques semaines.