Mons De nombreux jeunes ont encore manifesté à Mons vendredi pour le climat.

"Compostons le capitalisme", "Fuck me, not the climate"… Les jeunes qui ont manifesté vendredi à Mons étaient encore une fois inspirés et motivés.

Ils étaient près de 2.500 selon les organisateurs à s’être fait entendre dans la Cité du Doudou. Un tour de chauffe pour certains qui ensuite, prenaient le train pour rejoindre la manifestation à Bruxelles.

"C’est une cause qui nous tient à cœur, nous ne pouvons pas laisser la planète mourir comme ça", explique Chloé, de l’Athénée royal. "Nous avons l’impression que certains sont trop ignorants par rapport à ce problème et nous voulons les sensibiliser en manifestant."

Voilà plusieurs semaines qu’un peu partout en Belgique, des jeunes descendent dans la rue pour manifester en faveur du climat. La Cité du Doudou a pris le train en marche en février dernier avec une première manifestation qui avait rassemblé quelque 1200 jeunes. Ils étaient pratiquement le double vendredi. De quoi satisfaire les organisateurs.

"Il n’y a toujours pas eu d’engagements concrets des politiques et nous continuerons tant que nous n’obtiendrons pas cela" promet Nicolas Dumont, l’un des organisateurs. "À la première manifestation, nous étions une dizaine autour de la table avec le JOC, le CNCD, des jeunesses politiques et des conseils d’étudiants. Cette fois, nous étions près d’une trentaine pour organiser la manifestation avec de nombreux étudiants impliqués qui voulaient faire bouger les choses avec nous. Cela montre qu’il y a une demande et nous continuerons tant qu’il le faudra. Bravo à tous ceux qui se mobilisent, y compris les enseignants qui sont venus avec des classes entières et des adultes qui soutiennent également le mouvement."

Parmi ces derniers, Isabelle, venue de La Louvière. "C’est une cause qui me touche et je suis heureuse de voir ces jeunes qui se réveillent", explique cette citoyenne engagée. "Nous devons prendre conscience qu’il faut agir. C’est maintenant ou jamais."