On en parle depuis de longues années mais aujourd'hui, ces travaux ne se sont toujours pas concrétisés

En matière de chantier, rares sont les citoyens qui se disent impatients. Car voir débarquer les grues et les pelles est souvent synonyme de désagréments. Et pourtant, à Hornu, les travaux de la rénovation du centre-ville sont toujours attendus, avec plus ou moins d’impatience. Le projet, initié il y a plusieurs années, n’est en effet toujours pas devenu concret. Dans le cadre de notre série « Un jour, une commune », la DH a fait le point auprès des différents partis politiques (Laurent Marial, du Parti Populaire, n'a pas répondu): Alors, à quand la concrétisation de la rénovation du Centre d'Hornu ?

PS (Jean-Claude Debiève) : « Le dossier concernant la rénovation du centre-ville d'Hornu a été retenu par la Ministre de Pouvoirs locaux. Un subside de quelque 1,600,000 € nous sera octroyé dans le cadre de la modernisation tant attendue du centre d'Hornu. Dès le début de l'année prochaine (2019), le projet définitif sera présenté au Conseil communal. Les procédures de marchés publics seront lancées dans la foulée. Les travaux se dérouleront en deux phases, afin de ne pas perturber le quotidien des riverains et des commerçants. L'objectif est de rendre le centre-ville d'Hornu à ses citoyens ! Y booster le commerce de proximité et y développer des espaces de détentes. »

ECHO (Guy Nita) : « L’amélioration du quartier a débuté via l’achat du « Cercle Catholique » qui a été démoli et l’espace est prêt pour les nouveaux aménagements. Le phasage des travaux a été établit de manière à exécuter les travaux en 2 phases : la phase 1 concerne l’ensemble des voiries et le parvis de l’Eglise. La phase 2 concerne les abords de la maison communale et le parking de la place. Le subside alloué par la Région wallonne couvre 35% des montants estimés. Resteront les travaux d’égouttage qui devront être subsidiés dans le prochain Plan d’investissement communal. Les travaux pourraient débuter dans le meilleur des cas fin 2019. »

Agora (Cyril Mascolo) : « Apparemment, il ne s’agit pour le moment que d’un projet. Nous attendons encore des subsides. Je trouve malheureux que les riverains de la rue grande et des rues avoisinantes n’aient reçu aucun courrier pour être avertis du projet. De plus, aucun plan n’a été transmis aux riverains comme aux conseillers communaux. Je me demande si ce projet aboutira rapidement. »

Rassemblement Citoyen (Simone Frédérick) : « Le dossier revient épisodiquement depuis 2006. 24 mai 2012 : le Gouvernement wallon arrête le périmètre, le schéma directeur, le programme et le calendrier d’exécution. Une subsidiation (60 à 80%) en fonction des travaux prévus peut être sollicitée. La reconnaissance de l’opération (et son exécution complète) porte sur une durée maximale de quinze ans. Invité fin 2013 à élaborer l’avant-projet, le bureau d’études a reçu, mi-2014, l’aval du Conseil communal pour le phasage en quatre zones au montant total ESTIMÉ de 3.706.039,84€ HTVA. L'achat et la démolition (± 200.000€) de « La Renaissance » et l’acquisition de la « Ferme Vandamme » (200.000€) s'inscrivent dans le cadre de l’opération. Fin novembre 2017, Boussu décroche un subside (un peu plus d’1.600.000€) qui devrait être investi dans la rénovation de la Rue Grande. Quid de l’achat de la Maison du Peuple et de la Poste ? Mutisme ! « Pour ce qui est de l’avenir il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible » (de Saint-Exupéry). »

JEXISTE (Karl Delsarte) : "Je suis déjà intervenu plusieurs fois à ce sujet, malheureusement, je suis resté sans réponse, celle-ci pouvant faire croire au bla-bla. Il faut cependant constater que beaucoup d’argent a déjà été dépensé pour l’étude mais qu’il n’y a rien. Inadmissible. Voilà un projet mis sur la table par la majorité il y a 11 ans et déjà en perspective du temps de Monsieur Urbain..."

Mouvement Réformateur (Nancy Derumier) :"Aucune date précise n’a été avancée par l’autorité communale. Néanmoins, le dossier a été pris très au sérieux et il est certain que cette rénovation sera entreprise."