Elle a fait l’objet de nombreuses interpellations, tentatives d’intervention, et rien n’y fait

A l’instar de la commune de Lens, c’est le point noir de l’entité : La route d’Ath, évidemment. Gérée par un autre niveau de pouvoir (le SPW), elle est constamment pointée du doigt. Embouteillages, dangerosité, vitesse excessive. Elle a fait l’objet de nombreuses interpellations, tentatives d’intervention, et rien n’y fait. La route d’Ath reste toujours aussi dangereuse. En outre, elle coupe les entités en deux, rendant l’axe d’autant plus fréquenté et dès lors dangereux.

La route d'Ath coupe en deux la commune et génère des accidents et des problèmes de mobilité. A quand du changement et comment l'obtenir puisque ce n’est pas une route communale ?


- La Liste du Bourgmestre (Jacqueline Galant) : "Il s’agit en effet d’une voirie régionale. Depuis de nombreuses années, nous interpellons les Ministres régionaux qui se succèdent. Depuis peu, le Service Public de Wallonie planche sur un projet d’aménagement mais certains critères qui nous paraissent indispensables sont absents. Nous espérons qu’un plan sera prochainement présenté qui permette la sécurisation de cette route et qu’elle soit rénovée de manière efficace vu le trafic important au quotidien."

- Alternative Citoyenne (Joel Delhaye) : "La route d’Ath est le point noir de l’entité. La commune n’a pas toutes les cartes en main puisque cette voirie est régionale. Mais elle doit être actrice d’un changement en recherchant un dialogue permanent avec la Wallonie et en jouant son rôle de lanceur d’alerte. Le nombre d’accidents doit permettre de sensibiliser les décideurs à cet égard. La pression commerciale est telle qu’on ne peut plus se permettre d’accorder des dérogations à toutes les demandes d’implantations nouvelles et cela, tant que des solutions de parking n’existent pas le long de la RN56. C’est pourquoi nous plaidons en faveur de l’aménagement d’un espace spécialement prévu pour l’accueil des services et des commerces à proximité immédiate de cet axe. Parallèlement à cela, il est indispensable d’étoffer l’offre de transports en commun au départ notamment de la gare de Jurbise."