Les socialistes sont très déçus de leur résultat.

En 2012, Véronique Damée et son équipe Changer Quiévrain avaient créé la surprise en s'imposant et en prenant la majorité absolue (50,48%). Six ans plus tard, la surprise est aussi grande. Face à une solide opposition, la liste de la bourgmestre, pourtant attendue au tournant, a fait encore mieux (58,73%). De quoi ranger dans l'opposition le PS de Jean-Pierre Landrain (22,76%, 4 sièges) ainsi que la liste UPQ de Vincent Coulon (14,2%, 2 sièges).

"Forcément, nous sommes déçus", confie Jean-Pierre Landrain. "Dans l'aventure, nous perdons même un siège. Je pensais que ça serait plus serré. J'étais même convaincu qu'aucun parti n'aurait la majorité absolue vu que les voix allaient se diviser entre quatre listes et vu ce que nous disaient les citoyens."

Mais le passage dans l'isoloirs'est passé différemment. "Je suis triste pour Quiévrain", poursuit le chef de file PS. "Si le MR continue de mener la même politique que celle de ces six dernières années, j'aurais beaucoup de craintes pour l'avenir. Au niveau des finances, ce n'est pas rose et aucune stratégie n'est mis en place pour tenter de remédier à cela. C'est bien de changer l'image de la ville en organisant des fêtes mais il faut aussi renforcer la sécurité et améliorer le commerce."

"Nous pouvons être fiers"

Les socialistes continueront de se battre dans l'opposition avec leurs quatre élus : Huseyin Balci, Nathalie Nisolle, Emmanuel Lejeune et bien évidemment Jean-Pierre Landrain. "Nous ferons une opposition comme nous l'avons fait ces six dernières années : en étant positif et constructif. Mais nous serons très attentifs aux finances ainsi qu'à toute mesure qui pourrait mettre en danger la cohésion sociale."

De son côté, la liste Unis pour Quiévrain (UPQ) obtient deux sièges. "Nous pouvons être fier", souligne Vincent Coulon qui intègre le conseil communal avec Ophélie Di Giosa. "Une vraie liste citoyenne complètement novice qui fait 15% des suffrages et qui prend deux sièges pour une première présentation, c'est un magnifique score ! Il est difficile de lutter contre les grosses familles politiques, dans un seul but , faire avancer notre commune. Nous l'avons fait avec dignité."