L’appel d’offres de la Ville pour le concert du Doudou n’a pas rencontré grand succès

L’annonce avait suscité l’émoi il y a plusieurs semaines. La Ville de Mons lançait un appel d’offres pour l’organisation du concert du Doudou.

Parmi les plus surpris, il y avait Sud Radio évidemment qui revendique la paternité de l’événement organisé depuis 30 ans. Or il semble que la radio hainuyère soit la seule en lice. Alors que l’événement se tiendra au mois de juin, difficile en effet pour de potentiels concurrents de répondre à l’appel de la Ville de Mons. De son côté, Sud Radio avait déjà pris les devants comme chaque année et pourra donc pousser un soupir de soulagement si la chose est officiellement confirmée.

Étonnante la volonté du nouveau collège communal de vouloir ouvrir les jeux pour le concert ? Nicolas Martin s’explique. "Nous avions été contactés par plusieurs groupes médiatiques qui se demandaient pourquoi Sud Radio avait l’exclusivité du concert sur la Grand-Place", rapporte Nicolas Martin. "Je ne voulais pas que l’on pense qu’à Mons, on procède par copinage. Pour faire les choses dans les règles de l’art et en toute transparence, nous avons donc lancé un appel d’offres. C’est comme ça que nous fonctionnons. Pour Mons Cœur en Neige d’ailleurs, il y a eu un marché public."

Reste qu’en lançant l’appel d’offres si près de l’échéance, la Ville de Mons avait peu de chance de susciter beaucoup d’enthousiasme. "Le nouveau collège a pris ses fonctions en décembre. Il a fallu préparer le cahier des charges et l’appel d’offres a ensuite été lancé", indique Nicolas Martin. "Tant mieux pour Sud Radio si c’est ce média qui remporte le marché cette année. De notre côté, nous avons tout de suite instauré une méthode plus saine pour l’organisation du concert. Nous procéderons de la sorte pour les prochaines années."

Sud Radio devrait donc remporter la mise pour ce Doudou 2019. Mais rien n’est acquis pour la suite. Quel avantage pour la Ville de Mons, alors que la Grand-Place est noire de monde chaque vendredi de Ducasse et que Sud Radio prend les frais du concert à sa charge ? "Un autre groupe médiatique pourrait faire venir des artistes plus importants. Ces dernières années, il y avait sur les réseaux sociaux des commentaires négatifs à propos l’affiche du concert", poursuit le bourgmestre. "Peut-être que la Ville pourrait aussi bénéficier d’une campagne de promotion plus importante à travers un nouveau partenariat."

Autrement dit, Nicolas Martin souhaite faire jouer la concurrence pour obtenir la meilleure offre. Cette année, la meilleure offre, c’est celle de Sud Radio. Et pour cause, c’est la seule. Mais Natacha Delvallée reste confiante pour la suite. "J’ai déjà eu des contacts avec des radios privées. Il y a un certain respect pour laisser la main à la radio hainuyère, implantée à Mons et qui organise le concert depuis longtemps", conclut administratrice-déléguée de Sud Radio.