BRAINE-LE-COMTE

La cité est jumelée avec le village roumain depuis 1989

JUMELAGE Braine-sur-Vesle (France), Vadu Izei (Roumanie), Codroipo (en Italie), Sig-Noghin (Burkina Faso) : ce sont les quatre villes avec lesquelles Braine-le-Comte est jumelée et entretient des relations plus ou moins étroites. À la fin du mois, les trois entités européennes seront d’ailleurs invitées en Belgique pour un long week-end de festivités dans le cadre de ces jumelages.

Et pour le village roumain de Vadu Izei, il s’agit d’une première visite officielle en vingt ans ! “Les relations ont débuté avec l’opération Village roumain, en 1989”, explique Stéphanie Olivier, en charge des jumelages auprès de l’échevin Daniel Renard.

Une opération qui avait été lancée en Belgique pour soutenir la ruralité de ces villages, que le régime de Ceaucescu, peu avant sa chute, voulait moderniser à sa sauce .

“Les villages, souvent d’une grande pauvreté, avaient été distribués un peu au hasard. Nous leur avions envoyé des camions de vêtements, de vivres, d’aide en tout genre. La situation s’est améliorée à Vidu Izei, située dans le nord-ouest. Nous avons continué d’entretenir des échanges et des contacts, puis ceux-ci se sont progressivement estompés.”

En 2009, un photographe issu de Braine-le-Comte, Gaëtan Rousselet, était parti dans cette région pour immortaliser les bergers locaux. “Il est passé par Vadu Izei, et il a appris que nos deux villes étaient jumelées. C’est ainsi que nous avons renoué des relations.”

L’été dernier, une petite délégation de Brainois est partie sur place. Fin avril, une délégation roumaine de 36 personnes leur rendra la politesse.



© La Dernière Heure 2011