Un groupe Facebook centralisant les systèmes de livraison fait un carton.

Les mesures liées au coronavirus frappent de plein fouet le secteur horeca. Restaurants et cafés sont fermés jusqu'au 3 avril. Une manière d'éviter les rassemblements en espace confiné. Mais les livraisons ou les plats à emporter sont autorisés. Si bien que des établissements qui n'en avaient pas nécessairement l'habitude se sont lancés dans cette manière de travailler.

Sur Facebook, le conseiller communal de Mons en Mieux, Guillaume Soupart, a eu l'idée de rassembler tous les restaurants qui mettaient en place un système de livraison en région montoise: Mons – Les restaurateurs montois deviennent traiteurs. Signe que la démarche est utile, 1300 membres ont rejoint le groupe en moins de 24 heures et une centaine de restaurants sont déjà repris.

"Après l'annonce du gouvernement, j'ai vu que de nombreux restaurateurs commençaient à mettre en place un système de livraison", explique Guillaume Soupart. "Chacun y allait de son petit message sur sa page Facebook. Je me suis dit que ça pourrait être utile de tout centraliser. J'avais également vu qu'un groupe s'était créé à l'échelle de la Belgique, mais je trouvais que ce n'était pas très pratique. Pour un Montois, ça n'a pas grand intérêt de savoir qu'un restaurant à Anderlues fait des livraisons. J'ai donc eu l'idée de mettre en place un groupe pour Mons."

Pour les membres qui ont rejoint ce groupe, c'est aussi une manière de soutenir les restaurateurs de la région qui sont durement touchés par les mesures bien nécessaires pour endiguer la propagation du coronavirus.