Mons Un spectacle dans le Lotto Mons Expo a été réalisé pour présenter le programme

Partenaires, presse, institutions, généreux pourvoyeurs de subsides et bien sûr, Montois et Montoises étaient conviés ce mardi à la présentation globale du programme de l’année 2015, capitale européenne de la Culture. L’année est charnière pour la cité du Doudou. Tous les acteurs semblent en être conscients.

Après les discours de circonstance d’Elio Di Rupo, d’abord, qui a porté le projet à bras-le-corps pour faire reconnaître sa ville au titre tant convoité. D’emblée, il a tenu à préciser "l’aventure humaine" que représentait Mons 2015. Paul Magnette, ministre-président, Joëlle Milquet, ministre de la Culture, Fabienne Capot, députée provinciale, Karel Bartak de la Commission européenne ont défilé durant plusieurs dizaines de minutes devant les quelque 200 journalistes belges et étrangers.

Guy Quaden, le président de la Fondation Mons 2015, a rappelé que c’était la 1re fois qu’une ville wallonne serait capitale européenne de la Culture. Venait alors le tour d’Yves Vasseur, le commissaire général, qui s’est employé en quelques minutes à décrire son programme. Mais un livret de 112 pages ne s’explique pas aussi simplement.

C’est une courte vidéo représentant les différents grands moments de l’année qui a été projetée avant de laisser place à un spectacle pour le moins atypique. En 10 actes, la saison 2015 a été déclinée, laissant présager les moments clés du programme. Chaque acte était rythmé par l’arrivée d’un bus Tec avec à son bord des acteurs locaux. Le spectacle de nano-danse Cold Blood (au Manège), le projet de "la phrase" qui traverse la ville de façade en façade, le peintre Vincent Van Gogh, le compositeur classique Roland de Lassus, Verlaine,… présentaient les prémices de l’année.

Pour les organisateurs , le moment était important. Il ne fallait pas se louper. C’est un zeste de fête qui se voulait être insufflé. Le parfum 2015 est bel et bien conçu. Les dés sont jetés. La fête d’ouverture, qui s’annonce spectaculaire même éclatante, est attendue le 24 janvier dès l’après-midi. Si Mons 2015, capitale européenne de la Culture, se prépare depuis de nombreuses années, le rêve est aujourd’hui devenu une réalité.