"C'est une erreur de plume qui a été rectifiée", a commenté le ministre wallon de la Mobilité. La troisième phase du chantier de rénovation de la N50 fait désormais bien partie du plan Infrastructures wallon 2020-2026. Ce n'était pas le cas en juillet lorsque la première version de ce plan a été présentée, au grand dam des riverains. Un premier tronçon a déjà été rénové. Un second est en travaux. Mais rien n'était prévu pour la partie reliant le carrefour du Lidl au pont de Baudour.

Interpellant Philippe Henry pour avoir un peu plus de détails sur le chantier de cette troisième phase, les députés Jacqueline Galant et John Beugnies n'ont pas manqué de rappeler que les riverains s'étaient mobilisés pour faire aboutir ces travaux, notamment à travers une pétition. En commission du parlement, Jacqueline Galant a souligné que jusqu'à présent, les riverains de ce dernier tronçon avaient dû se contenter de petites réparations aussi éparses que sommaires, la route restant en très mauvais état. Ce qui cause des nuisances en raison du passage fréquent de poids lourds a rajouté John Beugnies. "Il a été annoncé que le chantier devrait débuter en 2022. Rien n'est prévu dans le budget 2021 et la presse emploie le conditionnel", précise le député PTB. "Pouvez-vous garantir que les travaux commenceront bien en 2022 et, cerise sur le gâteau, pouvez-vous nous apporter des informations sur la durée des travaux?"

Pour la cerise, il faudra encore patienter. Mais le ministre a tout de même apporté des garanties. "Si je n'ai pas encore reçu la pétition des riverains, j'ai pu prendre connaissance de la problématique qu'ils rencontrent avec la N50. Le projet figure désormais à la ligne 128 du plan Infrastructures pour un montant de 3,75 millions d'euros. L'étude du projet débutera en 2022", a expliqué le ministre Henry qui a ensuite fait le point sur les travaux déjà en cours. "Le planning de la phase 1 a bien été respecté. L'éclairage sera implanté en mai-juin. La plantation nécessite un amendement des terres et des conditions climatiques favorables. Quant à la phase 2 toujours en cours, un remplacement d'une partie de l'égouttage est nécessaire. Mais cela ne devrait pas perturber les délais. La fin des travaux est toujours prévue en 2021."