Les militants de la FGTB Horval seront présents le 17 juin dès 8 heures au Tribunal du Travail de Mons pour marquer leur solidarité avec un délégué de l'entreprise Vandemoortele licencié, selon le syndicat, abusivement, a indiqué la FGTB dans un communiqué. Toutes les autres Centrales FGTB se joindront à l'action. 

L'entreprise alimentaire avait licencié le 22 décembre 2017 le délégué principal FGTB Horval avec effet immédiat "sans la moindre motivation". Plusieurs sites du groupe alimentaire avaient été bloqués en signe de protestation. "La direction n'a pas accédé à notre demande de réintégration", précise la FGTB. "Il a fallu attendre le 11 janvier 2018 pour que la direction sorte du silence et motive son licenciement en évoquant un comportement irrespectueux vis-à-vis de collègues et de la direction."

La FGTB Horval avait saisi le tribunal du travail afin de dénoncer le "caractère discriminatoire du licenciement", mais celui-ci a jugé la demande non fondée. Pour le syndicat, l'entreprise n'a pas respecté la loi du 19 mars 1991 portant un régime de licenciement spécial pour les délégués du personnel. "Cette loi nous permet de saisir le Tribunal du Travail afin d'obtenir la reconnaissance d'un motif grave, d'ordre économique ou technique pour justifier ce licenciement. Quatre ans et demi après les faits, la Cour du Travail rouvre les débats et les militants et responsables syndicaux de la FGTB Horval seront là pour réclamer justice !"