La charte Green Deal vise à augmenter l’aspect durable des repas proposés dans les cuisines de collectivité

À l’instar de certaines communes, dont Mons et Jurbise, la direction d’EpiCURA a pris part à la signature du Green Deal proposé par le ministre wallon de l’environnement, Carlo Di Antonio, qui vise à augmenter l’aspect durable des repas proposés dans les cuisines de collectivité. Les différents sites du centre hospitalier intégreront progressivement de bonnes pratiques visant à réduire leur impact écologique, environnemental et proposeront des solutions pour une alimentation durable et saine.

Une décision qui coule de source pour le groupe, quatrième employeur de la province de Hainaut. « Notre impact sur l’empreinte écologique peut se réduire notamment en apportant des changements en interne. Ces nouvelles mesures - non contraignantes - auront des conséquences positives tant sur les patients que sur le personnel » précise l’équipe catering, chargée de mettre en application ces nouvelles mesures.

Concrètement, EpiCURA entend privilégier le circuit court en ayant recours aux producteurs locaux pour les menus destinés u personnel et aux patients, adapter les menus en fonction des saisons, réduire au maximum l’utilisation de vaisselle jetable et intensifier le tri des déchets, proposer des produits équitables dans les distributeurs de snacks, diminuer le gaspillage alimentaire en reversant les surplus à une plateforme de dons alimentaires ou encore s’impliquer vis-à-vis de structures sociale en distribuant du potage à des centres d’hébergement pour enfants abandonnés.

Ces mesures seront évidemment mises en place progressivement.