C’est ce qui s’appelle rater sa chance. Alors qu’il avait l’opportunité d’entamer des démarches afin de régulariser sa situation, l’exploitant d’une friterie située à Hornu n’en a rien fait. Conséquence, des scellés ont été posés ce vendredi par les agents de la zone de police boraine. Plusieurs kilos de nourriture ont par ailleurs été saisis.

Il faut dire que l’exploitant a semble-t-il fait preuve de mauvaise volonté. C’est en effet en mai dernier que remonte le premier contact avec ce dernier et la zone de police boraine. Celle-ci avait constaté que l’homme déversait ses huiles usagées dans l’avaloir public. Face à cette infraction, la zone de police avait décidé de procéder au contrôle de l’établissement, découvrant ainsi qu’il était exploité sans autorisation.

Le gérant ne disposait pas de permis d’environnement, pas plus que d’un rapport des pompiers. Il lui avait alors été demandé de se mettre rapidement en ordre afin de régulariser la situation. Fin juillet, le procureur du Roi de Charleroi demandait à ce qu’un nouveau point de la situation soit établi. Aucune démarche n’avait été entreprise alors que le commerce était toujours exploité.

© Zone de police boraine

Ce vendredi, l’heure n’était plus aux avertissements. À la demande du procureur du roi, des scellés ont été posés et les marchandises saisies, à savoir 70 kilos de frites, des pots de sauce, une cinquantaine de kilos de viande diverses, des pains et des crudités. Les denrées ont été offertes à un home qui accueille en internat des enfants de l’enseignement spécialisé.

La police prévient : d’autres contrôles seront très prochainement menés dans les établissements et commerces du Borinage.