Présidente du parc communal de Jemappes, la conseillère Khadija Nahimé s'est inquiétée lors du dernier conseil des travaux prévus pour ce poumon vert du Grand Mons.

"Comme vous le savez, tous les citoyens peuvent profiter des espaces verts, des étangs, des jeux pour les enfants, de l'arboretum", rappelle la conseillère communale PS. "Les sportifs qui manient les raquettes y trouvent la possibilité de pratiquer le tennis. Les pêcheurs y viennent aussi. Il y a encore le parcours Vita ou la Roseraie où petits et grands sont accueillis en toute convivialité. Sans oublier les deux salles qui permettent aux citoyens et aux associations d'organiser des mariages, baptêmes ou activités culturelles."

La Roseraie a d'ailleurs connu récemment des problèmes d'inondation. Khadija Nahimé se réjouit que les services de la Ville soient intervenus rapidement pour régler le problème. "Suite aux problèmes d’inondations dus à la saturation de l’égout de la rue Guillochain, nos équipes ont analysé le problème et un autre mode d’évacuation a été mis en place : il s’agit d’une station d’épuration avec un trop-plein aiguillé dans la zone herbeuse. Aujourd’hui, un tuyau drainant récolte provisoirement les eaux du parking", détaille la Ville de Mons. "Une phase 2 est d’ores et déjà prévue : outre le recueillement des eaux de ruissellement du parking qui sera pérennisé, il est également prévu de rénover la terrasse et le parking."

L'intervention au Parc de Jemappes ne se limitera pas à ses problèmes d'inondation. "Ce projet s’ajoute au projet global de réaménagement du parc repris dans notre PDU qui consacre pour le site un montant de 292.000€", poursuit la Ville de Mons. "Pour le moment, nos services travaillent sur le projet de réhabilitation de la glacière, projet pour lequel une demande de subside est en cours auprès du SPW. Le collège a aussi pour préoccupation la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine vert important qu’est le parc communal de Jemappes."