La présence d'un broyeur de mitraille à proximité a conduit l'Afsca à effectuer des contrôles.

Des céréales destinées à engraisser des bovins ont été saisies par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) dans deux fermes à Obourg. Nos confrères du Soir révèlent en effet qu'après analyse et contre-analyse, l'Afsca y a décelé la présence de PCB, des perturbateurs endocriniens reconnus comme nocifs pour la santé.

C'est la présence du broyeur de mitraille de Comet Sambre à Obourg qui a conduit l'Afsca à effectuer des contrôles dans les deux fermes situées à proximité. En effet, à l'été 2019, la Région wallonne avait été alertée d'une pollution dans les alentours du broyeur à mitraille de Courcelles à la suite d'importants rejets de PCB par ses cheminées. L'Afsca a alors lancé des campagnes d'échantillonnages dans les exploitations agricoles situées à proximité des autres broyeurs wallons.

C'est ainsi que des traces de PCB ont été détectées à Obourg, dans des aliments destinés aux animaux. Les deux fermes pourront-elles commercialiser leurs animaux malgré tout? Interrogée par nos confrères du Soir, l'Afsca indique qu'il n'y a pour le moment pas de base scientifique suffisante pour justifier un tel blocage. Mais par précaution, un avis d'experts a été requis avant d'autoriser le transfert des animaux concernés dans la chaîne alimentaire. L'avis est attendu d'ici peu. Le cabinet de la ministre wallonne de l'Environnement, Céline Tellier, a par ailleurs demandé des analyses approfondies pour déterminer l'origine exacte de cette pollution.