Mons Il était détenu depuis le 18 septembre 2017, soit dès l’ouverture du procès aux assises

La semaine dernière, la Cour de cassation cassait l’arrêt de la cour d’assises du Hainaut quant à la peine de douze ans de prison prononcée contre Valentin Devriese, reconnu coupable de non-assistance à personnes en danger, torture et séquestration dans le double meurtre de Hensies commis en mai 2014. Pour rappel, Fanny Colmant (34 ans) et David Dubois (35) ont été jetés vivants dans un canal, après avoir été ligotés, lestés et bâillonnés par un total de neuf personnes, toutes ont été reconnues coupables à des degrés divers de ce sordide double meurtre.

Et ce jeudi, le conseil de Valentin Devriese a, une nouvelle fois, obtenu gain de cause mais cette fois devant la chambre des mises en accusation de Liège. Il y avait déposé une requête de mise en liberté, relève La Province. La chambre des mises en accusation a ordonné la relaxe de Valentin Devriese, aujourd’hui âgé de 21 ans.

La cour d’assises du Hainaut l’avait condamné à douze ans de prison pour sa participation au double meurtre de Fanny Colmant et David Dubois. Au début du procès devant les assises du Hainaut, une ordonnance de prise de corps avait été exécutée à son encontre. Valentin Devriese était donc en détention depuis le 18 septembre dernier.

En cassant l’arrêt de la cour d’assises du Hainaut, la Cour de cassation a estimé que la peine de douze ans de prison prononcée à son égard n’était pas correctement motivée par la cour d’assises. Étant donné qu’elle avait reconnu des circonstances atténuantes, la cour d’assises devait descendre en-dessous de 10 ans de prison, le maximum que le coupable encourrait.

L’arrêt étant cassé, une nouvelle chance d’obtenir sa libération s’est profilée. Et il en a fait la demande et son conseil l’a obtenue devant la chambre des mises en accusation de Liège. Sur la hauteur de la peine, Valentin Devriese sera néanmoins rejugé devant la cour d’assises de Namur. Lors du premier procès, Me Mayence avait sollicité une peine de cinq ans de prison avec sursis probatoire.