Une centaine de jeunes entreprises digitales ont déjà bénéficié d'un sérieux coup de pouce.

On peut avoir une idée de génie et vouloir lancer son affaire, la mayonnaise ne prend pas toujours assez vite. Les invests hainuyers ne s'y étaient donc pas trompés lorsqu'en 2016, ils proposaient à la Région wallonne de mettre sur pied un accélérateur de startups digitales. Trois ans plus tard, Digital Attraxion jette un coup d'œil dans le rétro pour dresser un bilan qui témoigne d'une activité florissante. En effet, depuis son lancement, Digital Attraxion a reçu quelque 600 candidatures. 100 startups ont ainsi pu bénéficier d'une aide pour un montant total de 8,8 millions d'euros.

Concrètement, les coups de pouce de Digital Attraxion s'appuient essentiellement sur deux programmes. "Nous avons tout d'abord le Validation Progam, un programme d'accélération personnalisé à travers lequel nous accompagnons les startups depuis leur phase test jusqu'à une commercialisation complète", explique Anne Prignon, managing director de Digital Attraxion. "Afin d'aider les startups à atteindre leurs objectifs, le programme comporte une série de sessions de coaching individuel ainsi qu'un prêt convertible à hauteur de 100.000 euros."

L'autre piston de notre accélérateur de jeunes entreprises, c'est le MoveUp Program. "Ici, la philosophie est différente. Il s'agit de mettre en contact une entreprise mature avec une startup susceptible de développer un produit ou un service répondant à ses besoins", poursuit Anne Prignon.

Outre la mise en relation avec des grandes entreprises, le MoveUp Program inclut également des séances de coaching individuel, un prêt convertible de 100.000 euros ou encore la participation à des salons internationaux. Chaque session du MoveUp Program s'étend sur six mois et repose sur un thème spécifique. La première session, lancée en novembre 2017, portait sur les smart cities et la smart mobilité. La transformation numérique de l'industrie a suivi. Ce mois de décembre, une nouvelle session a été lancée, sur les soins de santé. La quatrième, déjà annoncée pour l'année prochaine, concernera les médias.

"Par son action, Digital Attraxion conforte la progression de la Wallonie sur la carte du numérique, permet aux entreprises de trouver des solutions aux problématiques qu'elles ont pu identifier, et renforce la technologie et l'emploi de qualité en Région wallonne", conclut Anne Prignon.